HISTOIRE &
ARCHÉOLOGIE

La Gascogne épique


BONDART le gris

 

Bondart le Gris était roi de Gascogne. Son cheval était le meilleur cheval qui fut et Cléomadès lui usurpa après l’avoir tué dans une bataille durant laquelle on apprend la composition de son écu : parti de gueules et de sinople au lion passant d’or, à tête de mouton1.

Remarques

Cléomadès est une œuvre difficilement « classable », car c’est une chanson venue de l’étranger : les « éléments d’origine orientale semblent se fondre de façon beaucoup plus souple que les autres dans les moules ainsi établis, et sont rarement revendiqués comme matière »2, qu’ils soient mêlés à celle de Bretagne, de Rome ou de France3.

AUtres heros

Retour au MuG

Sources, crédits

Auteur :
Textes de Benjamin Caùle (OCG).

Notes :
1 A. Henry : Les œuvres d’Adenet le Roi. Tome 5 : Clémodès. Volume 1 : texte, Genève, 1996, p. 584.
2 A. Houdebert : « Littératures romanes : l’héritage oriental », Estudios Románicos, n° 20, 2011, p. 140.
3 A. Houdebert op. cit., p. 140 ; J.-J. Vincensini : « Genres et « conscience » narrative au moyen âge. L’exemple du récit idyllique », Littérature, volume 2007-4, n° 148, 2007, p. 75 ; D. Poirion : « Le roman d’aventure au Moyen Age : étude d’esthétique littéraire », Cahiers de l’Association internationale des études françaises, n° 40, 1988, p. 112.

Sources principales :
– Adenet le Roi : Cléomadès, 1285.

Données représentatrices de l’état des connaissances en : août 2022