+MuG : le gascon noir

Adixatz !

Lo Musèu de Gasconha level up ! Nava competéncia : lo gascon negue !

Le Musée de Gascogne level up ! Nouvelle compétence : le gascon noir !

On appelle communément parler « noir » la variété de gascon du littoral landais, entre Le Barp et Biarritz.


Le linguiste Jacques Allières s’est amusé, après Théobald Lalanne, à nous donner la phrase-type que les voisins des Landais « noirs » sont censés utiliser pour se moquer d’eux : Le pelha de le hemna qu’es nega [lə’pœʎəðələ’hœmnəkəh’nœɣə] (= la robe de la femme est noire) dont l’équivalent en gascon « clair » est [la’peʎəðela’hemnə,kes’neɣə]. Le trait marquant qui le définit est donc la prononciation [œ] ou [ø], comme dans peur ou peu, de tous les /e/ accentués. Puisque l’appellation « gascon maritime » est trop large (le Bassin d’Arcachon et les landes médoquines ne sont pas du gascon « noir »), nous conserverons cette dénomination populaire. Il s’agit donc d’une espèce de gascon occidental « extrême ». Son centre géographique et linguistique est idéalement situé dans un quadrilatère comprenant les communes de Saint-Julien–en-Born, Bias, Mézos, Uza, Lévignacq et Lit-et-Mixe.

🏛️